Le débat public se déroule essentiellement sur le littoral méditerranéen, des Pyrénées-Orientales aux Bouches du Rhône, et en ligne pour vous permettre de participer où que vous soyez. Car le projet est « d’intérêt national », il concerne donc tous les citoyens et toutes les citoyennes, partout en France.

Choisissez vos modalités pour vous informer, échanger et vous exprimer ! Retrouvez tous les lieux, toutes les dates et les liens pour vous inscrire aux évènements en ligne sur le calendrier des évènements.

Évènements de l’été :

Posons les bases du débat

En amont du débat, échangeons sur tous les sujets :

  • Réunions en ligne « partageons nos questions » : le 5 juillet sur le milieu marin du golfe du Lion (environnement, biodiversité, etc.) et, le 7 juillet, sur la politique énergétique ;
  • Réunion d’ouverture du débat, en ligne, le 12 juillet à 18h.

Débattons près de chez vous

Sur les places, les plages, les marchés et les quais, lors de manifestations ou d’évènements, chacun et chacune peut s’informer sur le projet, réagir aux différentes questions que pose le débat.

  • Entre le 12 juillet et le 6 août, le débat-mobile a fait escale dans des villes du littoral, à la rencontre des résidents et résidentes, des vacanciers et vacancières et des acteurs et actrices du tourisme ;
  • Du 27 août au 31 octobre, le débat-mobile s’installe dans les principales villes du territoire, pour quelques jours, et se déplace dans différents quartiers et lieux publics, à la rencontre des habitants et habitantes.

Dans 10 villes réparties sur le territoire, chacun et chacune peut participer aux réunions publiques locales : au Barcarès, à Gruissan, Agde, Arles, Martigues, Marseille, Montpellier, Perpignan, Nîmes et Béziers.

Évènements de rentrée :

Approfondissons les sujets

Des réunions en ligne ou en présentiel pour débattre sur les principaux sujets, et aller au bout des controverses :

  • Des tables-rondes en ligne avec la participation de scientifiques, d’acteurs et actrices économiques, d’associations, d’élu.e.s, etc. ;
  • Des ateliers en multiplex, dans plusieurs villes simultanément ;
  • Des ateliers thématiques et/ou sectoriel ;
  • Des conférences-débat ;
  • Des visites de terrain. Etc.

Débattons en ligne

Tout au long du débat, vous pouvez :

Faisons un pas de côté

Le débat se déroule aussi sur le terrain. Le pas de côté, c’est :

  • Participer à des évènements locaux, animés par des associations locales partenaires avec le Centre permanent d’initiatives pour l’environnement (CPIE) ;
  • Parcourir et ressentir des espaces littoraux, avec le Bureau des Guides, dans le Golfe de Fos et en Occitanie avec le CPIE ;
  • Débattre à l’école, au lycée, sur les lieux de formation à l’occasion d’ateliers d’exploration des controverses animés par les Petits Débrouillards.

Imaginons où et comment les parcs éoliens seraient possibles… ou impossibles !

Où, comment, et à quelles conditions ces parcs éoliens pourraient s’installer s‘ils sont jugés opportuns ? C’est le débat sur la localisation et les caractéristiques du projet :

  • 3 ateliers « Cartes sur table » pour tenter de cartographier les lieux d’implantation les plus propices ;
  • Un atelier « cahier des charges » pour rédiger des recommandations sur les conditions de réalisation des parcs éoliens.

Que retenir du débat ?

Deux temps forts pour faire le point et constater les apports du débat :

  • Fin septembre, un panel de participant.e.s produira une première synthèse, et la présentera publiquement aux représentant.e.s de L’État et de RTE ;
  • A la fin du débat, une réunion de synthèse permettra à tous toutes les participant.e.s d’indiquer ce qu’ils retiennent de plus important du débat.